jeudi 24 novembre 2016

5021 - redoubler d'ardeur meurtrière

la rue Gesia, dans le ghetto de Varsovie, après la guerre...
... car avant-même la fin officielle des combats dans le ghetto, Himmler, choqué par la résistance inattendue des Juifs, a souligné que "l'évacuation totale" des quelque 300 000 à 400 000 Juifs encore présents dans le reste du Gouvernement général de Pologne devait devenir "une priorité" et qu'il entendait bien mettre un terme cette fois définitif à l'emploi de tout Juif dans l'industrie d'Armement ou les camps de travail forcé.

Aiguillonné par leur chef, les SS mettent donc les bouchées double : rien qu'en Galicie, les ghettos sont ainsi tous vidés avant la fin du mois de juin, et leurs 80 000 locataires "évacués" sine die.

Et cette nouvelle ardeur meurtrière qui prévaut désormais dans le Gouvernement général s'applique aussi au  reste de la Pologne et même à toute l'Europe occupée, au point que le Reichsführer, en dépit des considérables difficultés qu'il continue à éprouver avec des pays comme la France, ou avec son allié italien, peut sérieusement imaginer une Europe bientôt judenrein, totalement débarrassée des Juifs,

Malheureusement pour lui, et heureusement pour ses victimes, le sort des armes s'avère de plus en plus défavorable à l'Allemagne qui, au même moment, en Ukraine, est précisément occupée à lancer - et bientôt à perdre - son ultime coup de poker sur le Front de l'Est...

2 commentaires:

DERISBART a dit...

Je crois qu'il faut plutôt lire "stante pede" que "sine die"

Lu sur Wikipédia : Sine Die : Sans préciser le jour.
La réunion a été reportée sine die (la réunion est fixée à une date ultérieure sans avoir aucune idée sur cette échéance)

"Stante pede" est une expression latine qui signifie immédiatement, sur le champ.
Je suppose que cela reflète mieux l'intention de l'auteur.

DERISBART a dit...

Je crains de me répéter : Je crois que l'auteur voulait écrire "Stante pede" (immédiatement, sur le champ) plutôt que "sine die" (reporté à une date future non précisée)

Mes félicitations pour ce blog aussi long qu'intéressant.