dimanche 16 août 2015

4535 - si foutrement gros

... plus de 72 000 tonnes en charge; neuf canons de 460mm pesant plus de 140 tonnes chacun, tirant des obus de près d'une tonne et demie à 42 kilomètres de distance, et installés dans trois tourelles triples de plus de 2 400 tonnes chacune, protégées par un blindage de 65 centimètres d'épaisseur.

Mais aussi douze canons de 155mm et douze autres de 127mm, un blindage de 41 centimètres à la flottaison, 260 mètres de long et 39 mètres de large, sept (!) hydravions embarqués, ou encore près de 3 000 officiers et marins,...

Avec son jumeau Musashi, le Yamato fut, et de loin, le plus gros et le plus puissant cuirassé du monde.

Mais ce navire de tous les superlatifs, conçu et construit pour terrasser tous ses homologues occidentaux, non seulement présents mais aussi à venir, fut aussi, avec le Tirpitz allemand, un des plus inutiles jamais construits.

Un navire de guerre qui, de toute la guerre, ne tira que quelques obus... sur une poignée de bâtiments en fer blanc, et sans même parvenir à en triompher !

Comment en arriva-t-on là ? et comment expliquer pareil paradoxe ?

C'est de tout cela dont je vous propose de parler dans les chroniques qui vont suivre...

2 commentaires:

Marc SALAÜN a dit...

Monsieur,

Pour une fois, et depuis des années que je lis ce blog quasi religieusement chaque soir, je tiens à vous dire combien j'apprécie ces chroniques et que j'en souhaite la continuation. Les photos sont souvent originales (au sens où je n'avais pas eu l'occasion de les voir avant) et les détails historiques passionnants.

Longue vie à ce blog ....

Un breton de Nantes

Marc SALAÜN a dit...

Monsieur,

Pour une fois, et depuis des années que je lis ce blog quasi religieusement chaque soir, je tiens à vous dire combien j'apprécie ces chroniques et que j'en souhaite la continuation. Les photos sont souvent originales (au sens où je n'avais pas eu l'occasion de les voir avant) et les détails historiques passionnants.

Longue vie à ce blog ....

Un breton de Nantes