samedi 27 décembre 2014

4313 - un repos bien mérité

… Hvalfjord, jeudi 22 mai, 18h00

C’est peu dire que l’équipage du Suffolk, relevé 24 heures auparavant par son jumeau Norfolk, a été soulagé de rallier le Hvalfjord islandais : après des jours passés dans le Détroit du Danemark à monter la garde, mais surtout à se faire constamment ballotter par la fureur des éléments, la perspective de passer quelques jours de repos au port, et d’y goûter enfin un véritable repas chaud, a été accueillie avec des cris de joie.

Car même au printemps, le Détroit du Danemark est un des endroits les plus inhospitaliers du globe, où tempêtes, et brouillards sont fréquents, où il faut sans cesse se méfier des icebergs, et où un navire comme le Suffolk n’a du reste nullement sa place.

Le Suffolk est en effet un des nombreux exemples de ces croiseurs mis en service un peu partout dans le monde au cours des années 1920 et 1930, et qualifiés de "Washington" en référence au Traité du même nom.

Selon les termes du dit Traité, le Suffolk est un croiseur "lourd", non par référence à son tonnage (presque deux fois inférieur à celui du Prinz Eugen !) mais bien à son armement, composé (comme sur le Prinz Eugen) de huit pièces de 203mm.

Mais à l’instar de tous les bâtiments de la classe County à laquelle il appartient, le Suffolk a été conçu pour les Tropiques et les longues routes maritimes de l’Empire, pas pour monter la garde durant des semaines dans un enfer glacé où il n’est que le jouet de la mer en furie…

Aucun commentaire: