dimanche 8 juin 2014

4111- trois jours en juillet

... 22 juillet 1941

Au sein de la JG-77, personne n'attendait Heydrich, et chacun souhaiterait sans doute s'en débarrasser le plus vite possible, mais l'intéressé, lui, n'en a cure et, le jour-même, participe à une mission d'attaque au sol sur le Dniestr.

Le lendemain, Heydrich et ses camarades continuent de harceler les troupes russes qui battent en retraite, sans apercevoir un seul avion soviétique dans le Ciel.

Mais le 22 juillet, vers 14h00, c'est la catastrophe : pris à partie par l'artillerie anti-aérienne soviétique, le Messerschmitt 109 d'Heydrich est touché, et lui-même contraint d'effectuer un atterrissage en catastrophe dans la région d'Olshanka... c-à-d derrière les lignes ennemies !

A l'État-major de la JG-77, et bientôt à Berlin, c'est la panique totale : chacun craint la mort du grand patron du RSHA ou, bien pire encore, sa capture par les agents du NKVD, qui ne manqueraient alors pas de le torturer pour en tirer d'inestimables renseignements militaires !

Après quelques heures d'angoisse, un patrouille de reconnaissance de la Wehrmacht signale enfin avoir secouru 'un pilote allemand abattu", physiquement indemne mais souffrant apparemment de "troubles mentaux" puisque ne cessant d'affirmer qu'il est le chef du Service de Sécurité du Reich...

Aucun commentaire: