lundi 13 décembre 2010

2838 - une Grenade avec ça


... dans la foulée de Veritable, la 9ème Armée américaine doit quant à elle franchir la rivière Roer puis remonter vers le Nord, en direction de Wesel et Xanten, afin de faire sa jonction avec la 1ère Armée canadienne.

Mais la clé de la Roer, ce sont les deux barrages d'Urft et de Schwammenauel, contre lesquels la 12ème Armée américaine bute d'ailleurs depuis l'automne précédent.

S'en emparer intacts constitue donc un impératif qui, une fois de plus, ne va être rempli qu'à moitié : si celui d'Urft finit par tomber sans trop de difficultés, son homologue de Schwammenauel n'est capturé qu'après que les Allemands aient eu le temps de faire sauter les vannes de retenue.

Et le résultat de ce demi-succès ne se fait pas attendre : en moins d'une heure, la zone où doivent attaquer les hommes de la 9ème Armée se retrouve noyée sous plus de 60 cm d'eau et de boue, ce qui va contraindre les malheureux GI's à patienter pendant... deux semaines, le temps que le terrain redevienne praticable !

Ce n'est donc que le 23 février que l'Opération Grenade peut enfin être lancée. Et si celle-ci se déroule enfin conformément aux prévisions, le retard pris en cette occasion, en plus de s'avérer coûteux en vies canadiennes, a permis à des dizaines de milliers de soldats allemands d'échapper à l'encerclement et à la capture.

Le 10 mars, les derniers d'entre eux ont en effet trouvé refuge sur la rive droite du Rhin, après avoir fait sauter tous les ponts sur leur passage...

1 commentaire:

Anis a dit...

Bonjour.
Vous voulez parler du 12 eme groupe d'armee americain?