vendredi 22 octobre 2010

2786 - vous avez dit cohésion ?

... à la tête de Market Garden, on trouve un homme, le général Frederick Browning, 47 ans, dont le principal attrait est finalement d'être l'époux de la romancière Daphné du Maurier.

Ancien officier des Guards, Browning n'a qu'une expérience marginale des combats. De lui, on dit qu'il n'est que la voix de son maître, le caniche de Montgomery, mais c'est avant tout un homme d'État-major, ce qui n'aurait rien de condamnable en soi - après-tout, Eisenhower est dans le même cas - s'il ne se plaisait lui-même à entretenir une vision très bureaucratique de la guerre.

Un exemple vaut mille mots : alors qu'on manque d'avions et de planeurs pour les unités combattantes de Market Garden, il en a réquisitionné plus d'une trentaine pour le transporter lui, son État-major et son personnel administratif au grand complet, jusque Nimègue où - mais n'anticipons pas - il ne dirigera finalement pas grand-chose.

Si Brian Horrocks, 49 ans, commandant du 30ème Corps, est un homme compétent et a priori à sa place dans le rôle qu'il va bientôt devoir jouer, on ne peut cependant en dire autant de Robert Urquhart, 42 ans, qui n'a quant à lui aucune expérience des opérations aéroportées.

Nommé un peu par hasard à la tête de 1ère division Aéroportée britannique, Urquhart cultive d'ailleurs l'étrange paradoxe d'être un para qui souffre du mal de l'air, et un para qui n'a jamais sauté en parachute de sa vie, ce qui contraste singulièrement avec James Gavin, commandant de la 82ème Aéroportée américaine, et avec Maxwell Taylor, commandant de la 101ème, lesquels sont tous deux des parachutistes accomplis qui ont sauté avec leurs hommes au-dessus de la Normandie, et aussi avec Stanisław Sosabowski, commandant de la Brigade polonaise, authentique baroudeur mais, comme beaucoup de Polonais, toujours prêt à se disputer avec tout le monde...

Entre ces six hommes, aux expériences fort différentes, et issus de cultures qui ne le sont pas moins, la cohésion n'est donc pas franchement au rendez-vous, ce qui, dans quelques heures, ne va certes pas améliorer la situation sur le terrain...

3 commentaires:

olivier a dit...

Bonjour,

Sur la photo, Browning est à droite il me semble.

Très bon blog, bravo !

D'Iberville a dit...

Ah oui c'est exact : il est à droite ;-(

Ça doit être le début de mon Alzheimer...

Anonyme a dit...

pour info, le commentaire sur la photo n'a pas été corrigé et Browning y est positionné à gauche...