jeudi 2 février 2017

5091 - "tout cela n'est qu'un énorme bluff !"

Bodenplatte : une victoire à la Pyrrhus, qui entraîna la fin de la Luftwaffe
... Berghof, 23 décembre 1944

Mais une scène au moins aussi capitale s'est jouée le 23 décembre au Berghof, qu'Hitler a été contraint de réintégrer à la fin novembre suite à l'inexorable progression de l'Armée rouge en direction de son quartier-général de Rastenburg (1)

Le 23 décembre, donc, le général Heinz Guderian, chef de l'OKH, est venu dresser le bilan de la situation militaire, qu'il a résumé en un constat - l'échec de l'Offensive des Ardennes - et un impératif - celui de ramener le plus rapidement possible à l'Est les troupes allemandes occupées à piétiner inutilement dans les Ardennes belges.

Mais à mesure que Guderian développait son exposé, l'humeur du Führer s'est progressivement assombrie, signe habituel et toujours précurseur des grandes explosions de colère dont le maître du Troisième Reich est devenu familier

De fait, lorsque Guderian a conclu que, selon ses renseignements, l'armée rouge allait lancer son offensive sur la Vistule aux alentours du 12 janvier, avec une supériorité numérique de onze contre un pour les fantassins, de sept contre un pour les chars, et de vingt contre un pour l'aviation, Hitler est entré dans une rage folle

"C'est la plus grande imposture depuis Gengis Khan !", a-t-il hurlé, "Qui a répandu toutes ses âneries ?"

Le général Jodl, fidèle entre les fidèles, a alors affirmé que l'offensive devait se poursuivre dans les Ardennes, et comme c'était exactement ce qu'Hitler voulait entendre, le débat en est resté là jusqu'au dîner où Guderian, stupéfait, a entendu le nouveau commandant-en-chef du Groupe d'Armées Oberrhein, Heinrich Himmler, lui déclarer que, selon lui, les Russes ne lanceraient pas la moindre offensive, attendu que tout cela n'était "qu'un énorme bluff !"

(1) le 27 janvier 1945, l'Armée rouge investira le Wolfschantze de Rastenburg, définitivement abandonné et en partie détruit deux jours plus tôt par ses derniers occupants allemands

Aucun commentaire: