jeudi 18 juin 2015

4476 - sous le signe de la confusion

... Détroit de Thaïlande, 10 décembre, 02h00

Avançons de quelques heures et passons maintenant du côté japonais, où les messages radio du sous-marin I-58, incomplètement reçus et analysés, ont provoqué - c'est bien le moins qu'on puisse dire - une grande confusion.

Déjà, il a fallu attendre près de deux heures avant que les amiraux Kondo (1) et Ozawa apprennent que la Force Z, loin de poursuivre sa route vers le nord-ouest, avait en réalité fait demi-tour.

Mais parce qu'ils n'ont reçu qu'une partie des messages du I-58, ils en ont alors conclu, fort logiquement, que les Britanniques retraitaient plein sud, donc vers Singapour, alors qu'en réalité, et comme nous l'avons vu,  ces derniers ont mis le cap au sud-ouest, vers Kuantan,... soit vers un lieu qui, pour les deux hommes, ne signifie strictement rien !

Peu après 02h00, les cuirassés Kongo et Haruna, ainsi que tous les croiseurs japonais disponibles, ont donc commencé à filer vers le sud, montant à 25, et finalement à 28 nœuds, mais sans apercevoir - et pour cause - le moindre navire britannique à l'horizon !

A l'aube, ignorant que les dits navires venaient en fait d'arriver au large de Kuantan, Kondo et Ozawa en ont tout aussi logiquement déduit qu'ils ne parviendraient pas à les rejoindre avant Singapour.

Craignant d'autre part d'exposer leurs propres bâtiments si près des terrains britanniques - ce qui ne manque certes pas d'ironie dans le contexte ! - ils ont alors décidé d'abandonner la poursuite et de faire demi-tour,... laissant dès lors aux seuls bombardiers basés en Indochine le soin de retrouver la flotte anglaise...

(1) en décembre 1941, le vice-amiral Nobutake Kondo commandait une flotte de soutien japonaise articulée autour des "cuirassés rapides" - et ex croiseurs de bataille - Haruna et Kongo

Aucun commentaire: