jeudi 28 août 2014

4192 - l'Art de la mise en scène

... Berlin, Nouvelle Chancellerie du Reich, 9 juin 1942

Dans la grande salle de conférence du siège central de la Gestapo, devant le cercueil constamment gardé par d’impressionnants SS casqués et sabre au clair, défilent naturellement tous les employés et cadres de cette institution dont Heydrich a fait le symbole-même de la terreur hitlérienne.

Comme la présence de l'ensemble du personnel, le salut nazi est obligatoire en la circonstance, et par ailleurs exécuté avec la force et la précision que confère une longue habitude.

Quant à savoir s’il est sincère…

video
Au matin du 9 juin, le cercueil, drapé des inévitables deux lettres blanches sur fond noir, est une fois de plus hissé sur un affut d’artillerie, pour une nouvelle et grandiose procession dans les rues de la ville, laquelle le mène cette fois à la Neue Reichskanzlei, cette Nouvelle Chancellerie du Reich due à Albert Speer, avec sa galerie de 145 mètres de long - le double de la Galerie des Glaces de Versailles - conçue pour écraser le visiteur avant qu’il n’accède au monumental bureau du Maître et mégalomane de céans, et avec son sol de marbre poli et exagérément lustré afin, comme l’avait exigé Hitler, que le dignitaire étranger venu le rencontrer se sache dès le départ "en terrain glissant"

Le Troisième Reich, c’est d’abord et avant tout l’Art de la mise en scène…

Aucun commentaire: