mercredi 24 janvier 2018

5447 - chassé-croisé

Dépôt en flammes à Midway, dans l'indifférence des oiseaux...
… Midway, 4 juillet, 04h30

Côté américain, cette découverte d’une flotte japonaise au large de Midway, mais aussi l’attaque japonaise contre Dutch Harbor, aux îles Aléoutiennes, soit à plusieurs milliers de kilomètres de là, a convaincu les responsables de la justesse des renseignements dont ils disposent : c’est bien à quatre porte-avions - ceux de Nagumo - qu’ils vont devoir faire face.

A 04H30, alors que les premiers avions japonais décollent vers Midway, on se prépare donc à lancer ses propres appareils dans la direction supposée des navires ennemis qui, naturellement, ont profité de la nuit pour modifier leur cap.

Vers 06H30, les Japonais débouchent au dessus de Midway où les défenseurs, prévenus de leur arrivée grâce au radar, ont eu le temps de mettre les canons en batterie et de faire décoller tout ce qui peut prendre l'air : alors que bombardiers et hydravions détalent à tire-d'aile, une trentaine de chasseurs, pour la plupart périmés, se préparent donc à accueillir l’ennemi.

Hélas, "Buffalo" et "Wildcat" ne font pas le poids face aux "Zéro",... et d'autant moins que les pilotes américains, prisonniers de leur doctrine d'entraînement, s'obstinent encore à privilégier le combat tournoyant dans lequel leurs adversaires, bien plus légers et agiles, excellent et les dominent très facilement.

Seuls neufs chasseurs américains - pour la plupart très endommagés - parviennent donc à rentrer à leur base, tandis que les Japonais, de leur côté n'ont perdu que six avions,... du seul fait de l'artillerie anti-aérienne !

Victoire nippone donc, néanmoins assombrie par le peu de dommages causés aux installations et à la piste d’atterrissage : à l'évidence, une seconde attaque est nécessaire, et aussitôt réclamée…

Aucun commentaire: