vendredi 5 janvier 2018

5428 - la bonne distance

B-25 sur le pont du Hornet. Notez les élingues.
... d’emblée, Doolittle réclame réclame 400 miles (640 kms), alors que Halsey refuse de s’engager au-delà de 800 miles.

Après de longues négociations, les deux hommes s’entendent finalement sur 500 miles (800 kms), étant bien entendu qu’en cas de détection prématurée de la Flotte par les Japonais, on décidera soit de tenter le coup malgré tout, soit de battre en retraite… en balançant au besoin tous les B-25 par-dessus bord si on ne trouve pas d’autre moyen de libérer rapidement le pont pour permettre l’envol des chasseurs !

Au bout du compte, l’affaire se présente donc ainsi : le 1er avril, un porte-avions - en l’occurrence le Hornet, nouveau-venu dans la Flotte du Pacifique - chargera à Alameda les seize B-25 qui, vu leurs dimensions, devront obligatoirement être élingués sur toute la longueur du pont d’envol.

Une fois les bombardiers à bord, le Hornet mettra officiellement la cap vers Hawaï afin d’y déposer les bombardiers mais, en réalité, prendra plutôt la direction de Tokyo, rejoint en route par l’Enterprise de Halsey et les inévitables croiseurs de Spruance, qui se chargeront de sa protection rapprochée jusqu’à 500 miles des côtes japonaises.

Une fois les avions en route vers Tokyo, la flotte toute entière reprendra alors le chemin de Pearl Harbor sans demander son reste.

Voilà pour la théorie…

Aucun commentaire: