mardi 6 juin 2017

5215 - du Tiger I...

Le Tiger : puissant mais pataud et peu fiable...
... dès 1937, l'armée allemande a réclamé l'étude d'un tank lourd d’environ 30 tonne, mais du fait de l'entrée en service des Panzer III et IV, et de leur relatif succès lors la Campagne de France, rien de véritablement convainquant n'en est sorti avant 1941, lorsque les insuffisances de ces derniers face aux T-34 russes ont ressuscité l’idée. 

Porsche et Henschel ont alors été consulté pour réaliser un tank dont le poids, à 55 tonnes, avait pratiquement doublé par rapport au projet initial ! 

Le prototype de Porsche rapidement écarté (1) Henschel a alors été choisi pour construire en série le nouveau tank, baptisé Tiger, qui avec son formidable canon de 88mm à haute vitesse initiale (2), est aussitôt devenu le plus puissant char du monde.

Malheureusement pour lui, sa masse, en plus d'exercer une fâcheuse influence sur la fiabilité de son moteur Maybach de 700 CV, l’a considérablement handicapé sur le champ de bataille. 

D’autres limitations, comme la complexité générale de l’engin, ou encore l’obligation, du fait de sa trop grande largeur, de le décheniller et de lui ôter ses roulements externes avant de le hisser sur les plate-formes de chemin de fer, ont fini par entraîner l’arrêt de sa production à la mi-1944, après seulement 1 300 exemplaires construits. 

Si quelques-uns sont encore en service ici et là, c’est son successeur-  le Tiger II - qui recueille désormais l’attention,… et tous les espoirs du Reich.

(1) celui-ci devait néanmoins donner naissance au catastrophique chasseur de chars Elefant 
(2) le canon de 88mm était à l'origine un canon anti-aérien ...

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Je trouve votre article sévère. Le Tiger 1 à quand même eu d'excellents résultats opérationnels avec plus de 10 000 tanks ennemis détruits pour les 1300 Tiger produits, cela fait du 10 pour 1. Sans compter tous les stratagèmes que les alliés ont du mettre en œuvre et les moyens investis pour les détruire.

RouGeZH a dit...

10.000?? 10.000 revendiqués plutôt, pas 10.000 effectivement détruits.

Anonyme a dit...

Si ces chiffres sont fondés, alors vous avez parfaitement raison