samedi 10 décembre 2016

5037 - une nouvelle chance

Le V1 : "arme de représailles' dont le Reich n'attendait rien d'autre qu'un miracle
… à l’heure où un nombre sans cesse croissant de dignitaires nazis ne croient plus en la victoire, et se prennent même à imaginer leur avenir personnel après la défaite, les discours de Posen constituent donc une forme de "rappel à l’ordre" : vu l’ampleur des crimes commis jusqu’ici, et que plus personne ne peut désormais prétendre ignorer, la défaite – si défaite il devait y avoir – se transformerait immanquablement en peloton d’exécution pour chacun d’entre eux ! 

Impossible de savoir, en revanche, si Himmler lui-même croit encore en une véritable possibilité de victoire, mais sa poursuite inlassable de nouveaux pouvoirs et de nouvelles responsabilités tend en tout cas à en accréditer l’hypothèse.

Et c'est d'autant plus vrai que le Reichsführer s’est, tout comme Hitler, littéralement entiché des "armes miracles", les fameuses "Vergeltungswaffen" ou "armes de représailles", dont personne, et surtout pas lui, ne comprend le fonctionnement ni ne connait le potentiel militaire exact, mais dont chacun espère qu’elles permettront, par leurs performances et leur pouvoir destructeur, à compenser à elles seules le déséquilibre des forces, et à faire ainsi pencher la balance en faveur de l’Allemagne. 

Sur le papier, les Vergeltungswaffen V1, V2, V3 et autres, développées dans le plus grand secret depuis plusieurs années, promettent en effet beaucoup mais n’ont, pour l’heure, rien démontré,… si ce n’est leur consternant manque de fiabilité. 

Mais le mystère et, surtout le secret qui entoure obligatoirement leur conception, semblent en tout cas offrir une nouvelle chance à Himmler d'entrer enfin dans un domaine – celui de la fabrication des armes – jusque-là jalousement gardé par Albert Speer

Aucun commentaire: